In betweeners – Entre générations


Mémoire de l’Avenir présente du 22 janvier au 5 mars 2022 l’exposition collective « In betweeners » autour du travail de 14 artistes qui interrogent les liens intergénérationnels, notamment liés à des parcours de migrations, en miroir avec les rapports interculturels qui en découlent et les nouvelles formes d’altérité et d’identités possibles qui se créent.

Avec : Avi Ezra / Benni Efrat / Dafna Shalom / Etti Abergel / Eyal Assulin / Fae A. Djeraba / Jack Jano / Joseph Dadoune / Judith Anis / Moran Asraf / Nadou Fredj / Nesrine Mouelhi / Nitza Genosar / Roei Greenberg

Le projet d’exposition a commencé son voyage exploratoire en 2021, au Musée des Artistes à Givatayim en Israël. Ce premier volume intitulé « On the table  » –  » Crossed perspectives for a new vision of Morocco  » a été initié par Rafi Barbibay, artiste et commissaire d’exposition israélien d’origine marocaine et réalisé en collaboration avec l’artiste israélien Doron Polak, conservateur du Musée international des artistes en Israël, depuis 1993 et co-commissaire du projet.

L’idée de cet événement pluridisciplinaire s’est développée suite à la normalisation des relations diplomatiques entre Israël et le Maroc et à l’ouverture d’un programme d’événements culturels entre Israël, le Maroc et la France.

L’intention de ce premier volume était de proposer une vision plus complexe, plus riche de la culture marocaine dans son ensemble et de la culture juive originaire de ce pays. L’exposition et la série de conférences entre artistes et chercheurs avait pour but d’essayer « de comprendre les liens profonds qui les relient au passé non-dit, au présent visible et aux aspirations futures» indique Rafi Barbibay

L’exposition à Mémoire de l’Avenir souhaite élargir géographiquement ces questionnements au Maghreb et à l’Europe. Dans un contexte politique et sociétal de rejet grandissant, en Europe et en France particulièrement, des politiques migratoires et des personnes migrantes, il est essentiel de donner à voir et à entendre des créations d’artistes, notamment issus de générations ayant migrées ou s’étant exilées, qui incarnent, par leur syncrétisme artistique, la richesse de la rencontre et qui permettent également de questionner les stratégies de domination qui poussent au rejet.

Ce projet poursuivra sa route fin 2022 par à un événement culturel pluridisciplinaire au Maroc.

 





    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

Sur le même sujet

Dame Nature fait la fête au Jardin des Plantes

Dame Nature fait la fête au Jardin des Plantes

791 vues
29 avril 2022 0

Après deux années blanches, le Muséum national d’Histoire naturelle a le plaisir de convier...

Le Monte-Carlo Summer Festival va faire tourner les têtes

Le Monte-Carlo Summer Festival va faire tourner les têtes

1072 vues
23 avril 2022 0

Le Monte-Carlo Summer Festival accueille cet été les plus grandes stars internationales, et notamment...

Du sabre et du Thé au Musée Guimet

Du sabre et du Thé au Musée Guimet

903 vues
15 avril 2022 0

Organisée autour du personnage du samouraï, l’exposition retrace les facettes multiples de ce guerrier...